J’arrête les hormones !

J'arrête les hormones !

Amal

Amal

J’arrête la pilule contraceptive ! J’arrête les hormones synthétiques ! Et j’arrête de vivre dans un corps robot et j’arrête de vivre dans un corps qui ne m’appartient plus mais appartient à l’entreprise très connue (BA….Y…), cette entreprise qui crée toutes ces pilules.

LIBERONS NOUS DE CES HORMONES !

Bienvenue dans mon article au sujet de la pilule contraceptive, spécialement car c’est la contraception la plus fréquemment utilisée mais bien évidemment je parle aussi des autres contraceptifs hormonaux : stérilet avec hormones, implant, anneau, injections. C’est quasi la même chose au final : des hormones synthétiques ( faux hormones).

J’écris cette article en espérant vous motiver à l’arrêter, alors même si vous ne réussissez pas à l’arrêter après cette lecture au moins je sais que chaque soir vous penserez à moi quand votre alarme pilule sonnera ! Vous allez commencer à y songer et à vous informer.

Je sais parfaitement que la pilule est un confort et d’une extrême facilité  : un cachet par jour devenu un automatisme, mais en 2019 encore beaucoup trop de femmes ne sont pas conscientes du vrai fonctionnement de la pilule. Ces femmes la prennent comme si leur corps ne leur appartenait pas, sans se poser de questions, sans lire la notice de la pilule.

Lisez un peu les effets secondaires et je peux vous assurer que vous allez être surprise, ça peut donner froid dans le dos.

QUELS TYPES DE PILULE EXISTENT ?

Il existe deux sortes de pilule une avec des œstrogène et progestérone et une autre uniquement composée de progestérone, mais ça ce ne sont que des détails, peu importe les différentes pilules, les différents noms ou fonctionnement ça reste le même problème : c’est mauvais pour nous. 

Ce que je souhaite vous dire est que lorsque vous prenez la pilule contraceptive votre corps est un robot, il est endormi, il est sous les ordres de la pilule. Les hormones ingérée envoient des messages au cerveau et il exécute, je vous explique ça mieux plus bas

COMMENT LES REGLES FONCTIONNENT SOUS PILULE ? 

Parfois elles font quand même mal même avec la prise de la contraception mais « ça va mieux », oui il y a du sang et tout ça mais sachez que ce ne sont pas de vraies règles, pas du tout, c’est simplement une chute d’hormones ( vous savez quand vous faites la pause des 7 jours.. Et bien les hormones chutes et le sang arrive !) mais ce n’est en aucun cas DES RÈGLES !

C’est faux ce n’est que du sang suite à une chute hormonale du à la pause. Alors à la limite je trouve moins hypocrites les pilules «  en continu » ou il n’y a pas de règles.

POURQUOI N’AVEZ VOUS PLUS VOS VRAIES REGLES ?

Car vous n’ovulez pas, il n’y a pas cet ovule qui est relâché, il n’y a pas d’ovulation, tout est endormi : pas d’endomètre qui se modifie, pas de modification de la glaire, rien qui se passe, donc si vous prenez la pilule pendant 7 ans de façon correcte et régulière vous n’avez pas ovuler depuis 7 ans, votre appareil génital est un peu la belle au bois dormant depuis des années.

Je m’explique : les hormones contenu dans votre pilule envoie un message au cerveau qui du coup ne crée pas les vrais hormones qui ont besoin d’être là pour ovuler tout ça, c’est comme si la pilule disait à votre cerveau «  C’est bon je suis là, crée rien! » et du coup il ne fait rien.

QUELS SONT LES EFFETS SECONDAIRES ?

Bref maintenant que nous avons parler de la pilule et son effet «  la belle au bois dormant » parlons des effets secondaires des contraceptions hormonales. Ces effets sont présents depuis des années mais nous n’arrivons pas à mettre le doigt dessus car on a tellement pris cette pilule qu’on ne pense même pas qu’elle puisse en être la cause. Certaines femmes disent même ne jamais avoir eu d’effets secondaires mais en arrêtant la pilule elles se rendent compte que oui leur corps s’est modifié en l’arrêtent.

Au niveau de l’appareil digestif : nausée souvent après avoir manger? Ballonnement? Mauvais transit et digestion? Prise de poids

Des migraines horribles qui vous prennent, des mycoses à répétition, des cystites à répétition, une sécheresse vaginale, une chute de libido au point de penser que son couple ne va plus très bien.

Il y a même des effets sur l’humeur : tristesse, crise d’angoisse et certaines femmes se trouvent clairement en dépression à cause de la pilule

Ouvrez les yeux sur la pilule

Ce qui me désole ce sont les gynécologues ou sage-femme qui prescrivent cette pilule pour des douleurs de règles alors que tellement de méthodes naturelles existent. Je vous en ai déjà parlé sous un post Instagram mais je vous ferait bientôt un article complet pour expliquer les douleurs causées par les règles et comment les traiter. 

Ce qui a le don de m’énerver aussi ce sont les gynécologues qui prescrivent ce poison pour de l’acné. Alors oui, l’acné est un réel problème et on ne parle pas de quelques boutons mais d’une acné qui complexe énormément et fait souffrir énormément de femmes qui se rendent chez leur gynécologue, mais sérieusement peut être que ça prends plus longtemps mais traiter votre peau avec des vraies plantes, une routine de la « mort qui tue », changer votre alimentation et votre salle de bain et à force de vous battre contre elle, elle finira par disparaître sans des traitements aussi forts que la pilule. 

Ce qui me désole encore plus c’est quand on prescrit cette pilule a un léger syndrome OPK, alors que énormément de femmes ont guérit de ça en changeant leur mode de vie définitivement, après pour les OPK plus complexes je peux comprendre les traitements hormonaux mis en place. 

Pareil pour l’endométriose : pilule, pilule, pilule. Je ne comprends pas pourquoi ils ne cherchent pas autre chose, c’est désespérant de voir qu’ils arrivent à tout créer mais rien pour traiter ces femmes qui ont une réelle maladie. 

J’espère que mon article vous a soit rassuré dans votre choix de l’avoir arrêtée, soit révélé des symptômes que vous ne compreniez pas et donc vous faire réfléchir à l’arrêt de la pilule. 

On se retrouve pour un prochain article pour discuter de comment retrouver son corps après la pilule contraceptive et j’essaierai de vous proposer des solutions naturelles pour vous remettre en forme et surtout des moyens contraceptifs naturels.

Cet article a 6 commentaires

  1. Laura

    Complètement d’accord avec toi ! J’ai décidé d’arrêter définitivement la pilule (et les hormones en général) il y a quelque mois pour « retrouver mon corps ».
    Sauf que je suis passée par pas mal de difficultés … dernièrement j’ai eu mes règles pendant plus d’un mois sans interruption et la seule solution donnée par la gynéco : reprendre la pilule.

    1. Insidewomen18

      Coucou, c’est vrai que les gynécologues ( certains! pas tous!) sont vraiment pro pilule et ne trouvent aucune autre solution pour cela. Je te conseille d’attendre que ton corps se retrouve, et de bien manger du Fer pour ne pas avoir de carences. Merci d’avoir pris le temps de me lire. Je t’embrasse!

      1. Amel

        Bonjour, super article..mais par quel contraceptif le remplacer?? j’ai récemment placé un stérilet sans hormones, mais pas de chance pour moi il est tomber à deux reprises. Je cherche donc une autre solution mais surtout pas de pilule et de sterilet hormonale .
        Au passage, ton blog est génial.. et merci pour tes bons conseils!!!

  2. Coco

    Coucou très bel article intéressant et qui réveillera notre conscience sur les effets de la pilule. Alors bizarrement pour moi depuis l’arret de ma pilule j’ai pris du poids pourtant mon alimentation n’a pas changé mais ce n’est pas pour m’en déplaire bien au contraire 🙂 et c’est aussi un changement fondamental sur la libido vraiment rien avoir avec avant 🤣🤣. Continue comme ça c’est vraiment un plaisir de te suivre on en apprend tous les jours 👍

    1. Insidewomen18

      Coucou, merci à toi d’avoir pris le temps de lire mon article sous la pilule. Je suis contente que tu aies retrouvé ton corps après l’arrêt de ce poison. Merci beaucoup pour ces jolis mots, je t’embrasse.

  3. Zoé

    Bonjour ! Alors, je suis tout à fait d’accord avec l’article. J’ai d’ailleurs aussi décidé depuis peu d’arrêter la pilule. Par contre, pour ce qui est de l’acné, je ne suis pas totalement d’accord. On m’a prescrit la pilule à cause de mon acné à 17ans. Je ne me maquillais pas le visage, juste les yeux. J’ai toujours été au naturel, ma maman est une adepte des HE. Depuis mes 14 ans, je traitais mon acné naturellement. Mais à 17ans, j’ai eu un pic. Je ne suis pas quelqu’un de complexé mais là c’était vraiment impossible. C’était en grande partie dû à mon état psychologique de l’époque, mais les méthodes naturelles n’avaient plus aucun effet. Et à 17ans, on n’a pas la patience qu’on peut avoir en étant adulte. On m’a proposé un médicament contre l’acné qui bousille les reins ou la pilule. On a choisi la pilule. Alors oui, les méthodes naturelles sont mieux mais pour des ados avec une confiance en soi fragile, la patience n’est pas toujours au rendez-vous…

Laisser un commentaire